VILLEBEON 2003


(Les videos)

Trop branché au camescope, j'ai pas eu le temps de prendre des photos, mais Laurent a eu la gentillesse de me passer de ses photos pour que vous ne soyez pas trop déçu.


Passez avec la souris sur la vidéo pour faire apparaitre les boutons de navigation en transparence sur la vidéo et cliquez sur le bouton Play


La dernière version du player Flash est nécessaire pour voir la vidéo
Télécharger la dernière version du player Flash

Villebéon-Egrevilles sans boue, ça existe, on l'a vu. Première fois depuis son existence, il n'a pas plu la semaine qui précède la randonnée.
En plus, il a fait beau tout le week-end (si, si) et pas trop chaud. Un temps de rêve pour une randonnée quoi !.

Après le musher meeting, on est parti pour 20 km. On avait quand même pris les bottes car même en plein mois de juillet, il y a toujours un peu de boue à Villebéon.


Dès le départ, il y avait un petit bourbier pour se mettre en jambe. Puis c'est une succession de chemin dans les bois et en plaine.

Rattrapé par Bernard, on arrive à quatre attelages au point d'eau. Laurent qui nous attend avec le quad de Marc nous fait un beau démarrage sur les roues arrières pour finir avec les roues avant du quad sur la remorque à chien prévue pour rapatrier d'éventuels chiens fatigués, pas des présidents casse-cou.
Un 250 Banshee, ça change d'un trois roues-4 malas : faut jouer de l'embrayage en finesse.
On attaque la plaine lorsque je rejoins Francis (ou l'inverse), je le double une première fois puis il me redouble. Au bout de 4 ou 5 doublages, on arrive aux bois sans avoir vu passer la plaine.


En arrivant à l'ancien départ, je rejoins Salvator qui est crevé à force d'aider ses trois samoyèdes. Je lui propose de prendre ma chienne de tête pour aider ses samoyèdes. Le temps d'installer une ligne de queue et vla Junis qui part avec Salvator et ses trois sam.
"Ça va mieux comme ça". Je vois arriver gros comme une maison que Salvator la garderais bien. Entre Fred qui veut partir avec mes deux groenlandaises et Laurent qui veut me piquer mon chien de tête, avec Salvator, j'ai plus qu'à me mettre à la tapisserie. Foutu club ou tu arrives avec 7 chiens et repars avec 3 pour cette année !!!

Encore une plaine et le soleil donne bien mais surprise il y a un petit vent frais qui visiblement apporte de bonne odeur car Mayouk prend son grand trop suivi par tout l'attelage. Junis, voulant pas prendre son attelage de vue, entraîne les sam dans la danse.


Finalement on arrive aux ornières. Il y a moins d'eau que l'année dernière mais des 4x4 sont passés et elles sont plus profondes et plus étroites. Résultat, quand tu y vas et bien tu y restes. En passant sur le bord et dans les bois, on arrive sans encombre à la stake.

A la nuit tombée, on nous propose une manche de nuit. On repart. Les chiens sont excités car il y a du gibier qui se promènent. Par contre, avec la frontale, il est difficile de voir en même temps le chien de tête et les roues du kart. Résultat, lorsque je regarde ou est le chien pour lui indiquer le chemin le plus adapté parmi les ornières, les roues du kart en profitent pour filer dans une ornière. Lorsque je regarde les roues du kart, le chien de tête passe par une mince bande de terre mais le kart va dans la boue.

Pour couronné le tout, au moment où je double un VTT avec un chien qui n'a pas l'air commode, je surveille Jinger qui a tendance à aller conter fleurette aux chiens rencontrés. Et au moment ou Jinger arrive au niveau du chien, le kart se plante magistralement dans une ornière.
J'arrive à extirper le kart et on continue avec plus ou moins de bonheur.

Arrivé à l'ornière la plus vicieuse, je lève les yeux pour donner l'ordre à Mayouk de monter sur le talus. Mais le kart glisse et va direct dans l'ornière. Les chiens ont beau tirer et moi hisser le kart. Il est planté et bien. Heureusement, le VTTiste arrive et m'aide à sortir le kart.
Je me suis moqué depuis trois ou quatre ans de Laurent et ses soit-disantes ornières car il n'a pas réussi à me faire tomber dedans. Là, Laurent est vengé pour les dix à venir.

Les chiens nourris, on a droit à un vin chaud moins épicé qu'à La Brosse. 3 cuillères par litre (cuillères à café, pas cuillère à soupe). Puis le repas à la fin du quel on regarde les images de la Brosse et du Téléthon ainsi que celles de la journée que Laurent a filmé.

Le lendemain, après le petit déjeuner, on remet cela. La température est toujours aussi agréable. Le parcours se fait sans incident et les ornières sont franchis sans incident.

C'est une randonnée toujours agréable.

villebeon VTT
villebeon VTT
Villebeon Kart de Laurent
Villebeon Kart de Laurent
Villebeon VTT 2 chiens
Villebeon VTT 2 chiens
Villebeon Samoyède
Villebeon Samoyède
Villebeon Salvator
Villebeon Salvator
Villebeon Mamamute
Villebeon Mamamute
Certains trouvant la boue à leur goût, s'y sont roulés.
Villebeon Chute
Villebeon Chute
Photos et Vidéo 2014
Photos et Vidéo 2013
Photos et Vidéo 2012
Photos et Vidéo 2011
Photos et Vidéo 2010
Photos et Vidéo 2009
Photos et Vidéo 2008
Photos et Vidéo 2007
Photos et Vidéo 2006
Photos et Vidéo 2003


&rando=looze_2003">Ajouter un commentaire

Il n'y a pas de commentaire pour cette randonnée

Rassemblements de randonneurs

Les rassemblements sur terre (8 rando)
Les rassemblements sur neige (1 rando)

Récits et comptes rendus de rassemblements !!!





Google

Les astuces

Galerie de photos de randonnée

Retrouvez nous sur FaceBook





Votre stage ou votre randonnée avec un musher professionnel

Notre boutique Vidéo

Plan du site
(Si votre navigateur ne permet pas d'afficher les menus...)
Infos légales
Tous droits réservés
Copyright 2002-2010

Haut de la page
La randonnée en traîneaux à chiens