Les techniques de conduite de traîneau

(Ces quelques conseils ne remplaceront jamais l'expérience sur le terrain )

Le traîneau de randonnée est beaucoup plus rigide et plus lourd qu'un traîneau classique. De plus le poids transporté et la vitesse assez faible accentuent son inertie. Il sera plus long à réagir mais lorsqu'il sera parti, il sera plus long à arrêter. On est obligé d'anticiper et d'accentuer ses mouvements à la différence du traîneau de sprint qui va réagir en un quart de seconde et sur une petite sollicitation.

Passer un dévers avec un traîneau lourdement chargé

Passer un dévers est déjà assez galère avec un traîneau vide. Avec un traîneau plein, soit le traîneau part dans le sens de la pente, soit il se renverse et part en tonneau.
Lorsqu'on arrive sur le dévers, on met les deux pieds sur le patin situé en amont de la pente et perpendiculairement au patin. La pointe du pied permet d'appuyer sur le frein. Le talon permet de freiner sur la neige. On tient le guidon avec une main sur le montant vertical et l'autre sur la poignée, les fesses vers le sommet. On se penche en arrière avec tout le poids du corps sur le patin. Si le traîneau part dans le sens de la pente, on peut tirer sur le guidon pour soulever le patin en aval de la pente et passer le dévers en équilibre sur le patin en amont.
Si vous perdez l'équilibre ou que cela ne suffit pas, vous couchez le traîneau, la poignée vers l'amont. Ne laissez pas le traîneau partir en déséquilibre vers l'aval, car avec le poids, il partira en tonneau et entraînera tout l'attelage dans la pente.

Passer un fossé avec un traîneau lourdement chargé

Patin de traîneau fendu en passant un fossé
Patin de traîneau fendu en passant un fossé
En randonnée, on peut être amené à passer un fossé (ruisseau ou fossé...) Les principaux risques sont :
- Le fossé est assez large et le traîneau risque de rester planté au fond. Dans ce cas, on passe le fossé avant le traîneau (mais pour ça, faut des chiens qui restent à l'arrêt même sans ancre) et on tire sur la ligne de trait lorsque le traîneau passe le fossé pour éviter que le nez aille se planter au fond. Attention de ne pas se faire faucher par le traîneau lorsque il va sortir du fossé et à le rattraper.
- Le fossé est pas très large mais profond et les chiens risquent d'être pendu dans le vide par leur harnais. Si le fossé est vraiment profond, on va voir ailleurs sinon on comble la différence avec de la neige.

Lorsque on passe le fossé en gardant les pieds sur le traîneau, on met ses pieds le plus prêt possible de la plaque du traîneau pour éviter de mettre les patins en porte à faux et de risquer de les fendre.

Descendre un mur de neige

Lorsque d'un seul coup, votre chien de tête disparaît de votre vue, ne vous inquiétez pas, c'est un mur de neige. Vous mettez les deux pieds sur le frein, en canard de manière à laisser un espace au milieu où la neige pourra s'évacuer. Vous vous penchez en arrière avec les fesses au ras des patins.

Le webmaster en mauvaise posture
Le webmaster en mauvaise posture


Si vous arrivez perpendiculairement au mur, obligez vore chien de tête à longer le mur jusqu'à ce que le milieu de votre traîneau soit au niveau du goulet où vous voulez vous engager. Ensuite vous demandez à votre chien de tête de revenir vers vous puis de prendre le goulet. Ainsi, lorsque le traîneau s'engagera dans le mur, il sera rigoureusement dans l'axe. Si vous vous engagez dans un mur sans être dans l'axe, le traîneau va pencher et se coucher et vous allez vous retrouver en drapeau derrière. Par contre, si vous ne contrôlez plus le traîneau, couchez le et monter dessus à califourchon pour faire du poids.
Le danger dans un mur est que votre frein ne soit pas assez efficace et que votre traîneau passe sur vos chiens empétrés dans la poudreuse.

Monter un mur de neige

Après avoir suivi pendant une heure un fond de talweg, vous vous retrouvez face à un mur qui bouche la sortie. Vous envoyez vos chiens à l'assaut du mur et vous poussez le traîneau mais rien n'avance.
La traction des chiens arrivés en haut du mur plaque l'avant du traîneau sur la neige et votre poussée à l'arrière essaye de lever l'avant du traîneau. En outre, vous avez les patins au niveau de la ceinture et vous n'avez aucune force pour pousser.
Il vaut mieux passer devant le traîneau et attraper la ligne de trait. Vous tirez vers le haut votre traîneau avec les chiens. Vous pouvez faire des marches dans la neige pour vous aider.
En cas de mur infranchissable, je mets une plaque à neige au sommet et j'y installe un palan avec la corde de montagne.

Les techniques de randonnée

Les techniques de conduite
Une journée de randonnée
L'orientation en hiver
La nivologie
Le GPS





Google

Les astuces

Galerie de photos de randonnée

Retrouvez nous sur FaceBook





Votre stage ou votre randonnée avec un musher professionnel

Notre boutique Vidéo

Plan du site
(Si votre navigateur ne permet pas d'afficher les menus...)
Infos légales
Tous droits réservés
Copyright 2002-2010

Haut de la page
La randonnée en traîneaux à chiens